Consensance systémique

Systemisches konsensieren d’après Erich Visotsching & Siegfried Schrotta

Ou comment prendre des décisions à plusieurs viables et pacifistes ?

Cette théorie permet de dissoudre les conflits sociaux et individuels, en s’approchant du “consensus”. Elle permet d’éviter la frustration face aux solutions choisies par le groupe pour lesquelles on n’a pas voté soi-même. Elle “annule” le besoin de lobbying pour emporter l’adhésion. Elle amène à un centrage ici et maintenant au lieu d’une projection sur des alliances stratégiques en vue d’un but futur.

Les différentes propositions sont clarifiées jusqu’à ne plus présenter aucunes zones d’ombre et leur faisabilité est vérifiée avant de passer au “vote”.

Si un groupe prend une décision, particulièrement dans les situations de conflits, la proposition la plus viable est celle qui obtient le plus bas taux collectif de résistance, celle qui a le plus bas potentiel pour engendrer conflit et lutte.

Je ne me mobilise plus “pour”. Je cherche en moi ce qui fait résistance et je le note pour chaque proposition, indépendamment les unes des autres, sur 10 par exemple (0 pour aucune résistance et 10 correspondant à de la résistance maximale).

Je peux dire les raisons qui motivent mon ressenti mais cela n’est pas un prérequis. Il est tout à fait possible de ne pas mettre de mots sur ce que l’on ressent. On s’attache moins ici à une compréhension définie (mise en mot) de son ressenti qu’à être au plus juste de ce que l’on perçoit intérieurement.

 

Par rapport aux autres moyens de décisions par consensus (Sociocratie, consensus formel), elle a l’avantage que le choix ne peut pas être bloqué par un véto.

Ce mode de prise de décision en groupe reprend le mode Intelligence Collective ou 1 + 1 = Infinité de possibles et non l’accumulation des 1 avec un choix à faire parmi ces 1 plus amendement éventuel et la “Communication NonViolente” de Marshall Rosenberg.

Toute parole émise appartient au groupe et ce qui en émerge est une proposition commune.

L’enseignement de la Consensance Systémique est dispensé sous forme d’ateliers collectifs afin de pouvoir passer par l’expérienciel pour permettre à chacun de mesurer ce que cela change pour chacun de passer par ce mode de prise de décision.

Le postulat initial reposant sur le fait que l’explication théorique ne suffit pas à pouvoir déterminer à quel point cela est attractif pour soi.

Cela s’adresse à tout groupe qui se constitue pour mener un projet ensemble :
entreprises, associations, scoop…